Coat-Meal_blason-2.jpg

Eglise de Coat Meal

 

coatmeal_eglise1.jpg

     HERVE, vicomte de Léon fit don de Léglise de Coat-Méal, (alors simple chapelle, à l'abbaye de Daoulas, en 1172. L'abbé de Daoulas y établit un «Chanoine-prieur», responsable d'une petite communauté de moines de Saint Augustin. Le prieur, assurait en même temps le service de la petite paroisse qui l'entourait (43 ha). La chapelle, devenue propriété de la maison de ROHAN, puis de celle du CHASTEL, devint église paroissiale en 1692, avec désormais un «prieur-curé », du nom de Jean JESTIN.

  The prior chapel became a chuch in 1407.  
Erected during the 13° & 14° century the oldest parts of the church are the choir and the south porch

coatmeal_nef.JPG

     Les parties les plus anciennes de l'église (13°-14° siècle) sont le chur et le porche sud. On les distingue du reste du bâtiment par la couleur jaune de la pierre (couramment appelée pierre de Logonna) et par une sculpture finement travaillée. L'architecture de la nef et des bas-côtés est assez irrégulière ; cela est dû à la succession des campagnes de construction qui vont du 13°au 19° siècle. La dernière restauration date de 1896 ( nord-ouest).

coatmeal_pieta.jpg 

     Les arcades et les piliers du chur sont "remarquables" par leur épaisseur, le fini du travail et leur couleur jaune. Les chapiteaux sont ornés de fleurs à quatre pétales.
     Mais ce qui frappe le regard, dès l'entrée dans l'église, c'est, au-dessus du maître autel, la niche qui abrite une belle «Piéta», du 16° siècle. Taillée dans un seul bloc de chêne, la statue représente «Notre Dame de Pitié», «Itron Varia a Druez », Marie, le chur brisé, soutenant le corps de son fils descendu de la croix.
     Jusqu'en 1890, la Patronne de Coat-Méal était invoquée sous le vocable de « Notre Dame ». Depuis cette date, c'est « Notre Dame des sept douleurs ». Au dessus de cette niche, une inscription,en langue bretonne,dédiée à la patronne de la paroisse :
O MAM A DRUEZ PEDIT EVIDOMP que nous pouvons traduire O MERE DE PITIE PRIEZ POUR NOUS

The arcades and pillars of the choir are very impressive.
The wood-carved statue "Notre dame de la pitié" is the "greatest treasure" of the church

coatmeal_viergeenfant.jpg

     On peut observer quelques autres statues anciennes en bois polychrome.
Au chur, la Vierge à l'enfant (17°S) et saint Joseph ; un grand Christ en croix ; et l'Immaculée Conception.
     Ne pas passer sans admirer l'ancienne chaire à prêcher (20°S) où sont représentés, autour du Bon Pasteur, les quatre évangélistes : Matthieu, Marc, Luc, Jean, chacun accompagné de son emblème ; dans l'ordre : l'homme, le lion, le buf, l'aigle

coatmeal_porchemidi.jpg

     A l'extérieur, c'est le porche sud qui retiendra votre attention. Il appartient à l'église primitive (13°-14° siècle). Les moulures et les voussures de l'arcade s'amortissent sur des colonnettes, dont les chapiteaux sont ornés des mêmes fleurs que ceux des piliers du chur.
     A l'intérieur du porche, sous la belle voûte en ogives, les statues noires, en kersanton, représentent le Christ-Sauveur entouré de ses apôtres. Sur la plinthe, on reconnaît Thomas (avec son équerre de «vérification) Paul, Pierre (avec sa clé(, Jean (tenant la coupe de poison). La plupart des apôtres sont identifiables par l'instrument de leur martyre : Simon le Zélote (la scie), Jacques le Mineur (la massue), Matthieu (sa balance de percepteur) Barthélemy (son coutelas), Jacques le Majeur (sa coquille et son chapeau de pèlerin), André (sa croix), Philippe (sa croix latine)....
     En cherchant bien, on peut découvrir encore des petites têtes de moine, de chien, de lion, de mouton, d'angelots...

Don't pass Coat Méal without a little halt. Have a glimpse inside the south porch of the church.
How marvellous are the black statues against the yellow stoned walls.

 

coatmeal_porche3.jpg

coatmeal_porche1.jpg

coatmeal_porche2.jpg

ATTENTION
Les pierres de notre église sont friables comme du sable.  
Nous vous prions de ne pas toucher mais juste regarder
Please don't touch the stones they are extremely crumbly

 coat_porchenord.jpg

     Au dessus du porche ouest (15°) aux fines moulures et à colonnettes, une fort belle statue de la Vierge (14°) accueille les fidèles.

La façade laisse apparaître un rehaussement récent de la toiture (1896 ?).

 Coat-Meal_Tete-Clocher_1.jpg

Lors du rehaussement de cette toiture, les constructeurs ont laissé apparente une très belle pierre travaillée et sculptée en tête de seigneur.

L'origine et la destination de cette pierre nous sont inconnues.

Coat-Meal_Tete-Clocher_2.jpg

coatmeal_croixcimetierre.jpg

     Enfin, près du chevet, de l'église, une superbe croix en kersanton (1886) domine le cimetière. Tournée vers le couchant, elle invite les fidèles à prier face à l'Orient, au soleil levant, symbole de la résurrection du Christ au matin de Pâques, mystère central de l'espérance chrétienne.

coatmeal_presbstatue.jpg 

     Mais notre visite de l'église ne serait pas complete si nous ne faisions pas un détour vers le mur d'enceinte de l'ancien presbytère. Près de la petite porte dérobée, le visiteur attentif pourra remarquer, enchassée dans le mur, une vieille statue toute érodée.

A funny game for the children:
Find the hiding place of the old statue in the enclosing wall

coat_plaque.jpg 

     D'autre part, rue de la forge, dans le mur d'enceinte du cimetière, au niveau du sol, est enchâssée une pierre gravée témoignant de l'existence d'un ossuaire.

Attention à la circulation sur cette rue étroite et fréquentée.

 coatmeal_esp1.jpg

     La paroisse de Coat Méal fait partie de l'ensemble paroissial des vallons de l'Aber-Benoît.

 En savoir plus

Coat Meal Prieuré -Cure
Porche sud
Intérieur de l'église
Dévotions
Circuit des calvaires

 

 

Retour à l'accueil